Aviornis International asbl

Oiseaux de parcs, jardins, volières
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Michel



Nombre de messages : 34
Age : 56
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Le retour   Jeu 7 Sep à 10:05

Bonjour,

Pour information :

"A l'approche de la période des migrations d'oiseaux, l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire va réactiver les mesures de confinement de volailles du printemps dernier, afin de prévenir une éventuelle infection par le virus de la grippe aviaire, a annoncé l'Afsca dans un communiqué.

Entre le 11 septembre et le 31 octobre inclus, l'Agence alimentaire demande à toutes les personnes, aussi bien les particuliers que les professionnels, situées dans les zones naturelles sensibles, de prévoir de nouveau une protection de leurs volailles. A cet effet, les mêmes filets que ceux utilisés à la suite des instructions données au printemps de 2006, aux mailles de 10 cm au maximum, peuvent servir de nouveau. Les propriétaires de volailles
peuvent consulter le site internet de l'Agence (www.afsca.be) afin de savoir s'ils sont situés ou non dans une zone naturelle sensible.

Autre mesure, qui touche celle-là tout le pays: il est demandé de nourrir et abreuver les animaux à l'intérieur ou dans un endroit non accessible aux oiseaux sauvages, afin d'éviter que les oiseaux sauvages ne soient attirés par la nourriture. Dans tout le pays également, la participation aux concours et expositions des volailles vivantes détenues à titre professionnel reste interdite.

"Dans les prochains jours va commencer la migration des oiseaux sauvages vers des régions situées plus au sud où ils passeront l'hiver. Cette année à nouveau de nombreux oiseaux sauvages passeront au-dessus de notre territoire", informe l'Afsca. Les mesures de protection seront d'application du 11 septembre au 31 octobre inclus, mais la période de migration étant variable, la date limite pourrait éventuellement être modifiée ultérieurement.

"Si, au cours de l'automne, notre pays devait être malgré tout confronté à la grippe aviaire, les mesures prévues seraient renforcées", indique l'Afsca. La surveillance des oiseaux sauvages est maintenue. Les personnes qui découvrent un nombre suspect d'oiseaux morts (1 cygne, 20 mouettes ou étourneaux, 5 animaux d'une autre espèce, trouvés au même endroit et au même moment), pourront contacter le call center "influenza" au numéro gratuit 0800/99.777 de 9h à 17h en semaine et de 10h à 18h le week-end.

"Jusqu'à présent, la grippe aviaire n'a pas été détectée en Belgique. Il est donc probable qu'en cas de découverte d'un oiseau mort, il s'agisse d'un cas de mortalité naturelle", rappelle l'Afsca. Pour plus d'informations sur la grippe saisonnière, la grippe aviaire ou la pandémie de grippe, il est possible de consulter le site www.influenza.be ou téléphoner au numéro gratuit 0800/99.777 pendant les heures de bureau. (belga)
[i]

Sad
Jean-Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel



Nombre de messages : 34
Age : 56
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Communiqué de la LRBPO   Ven 8 Sep à 8:50

Bonjour,

Pour information

"Grippe aviaire : c'est reparti !


MERCREDI 6 SEPTEMBRE 2006


Grippe aviaire : belote et rebelote pour les oiseaux migrateurs
L’AFSCA prend à nouveau des mesures disproportionnées !




Bruxelles : L’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA) vient de faire savoir qu’elle imposera à nouveau le confinement des volailles dès ce lundi 11 septembre, et ce à cause des risques présentés par le passage des oiseaux migrateurs. La Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux (LRBPO) tient à dénoncer ces mesures de prévention excessives qui, une nouvelle fois, risquent de nuire gravement à l’avifaune sauvage et aux petits éleveurs.

C’est la troisième fois que l’AFSCA impose le confinement des oiseaux domestiques pour éviter tout contact avec les oiseaux migrateurs de passage. Hors, les deux premiers passages migratoires (automne 2005 et printemps 2006) ont démontré que la propagation du virus H5N1 ne suivait absolument pas les couloirs migratoires.

Les seuls cas de propagation par des oiseaux sauvages ont eu lieu au cœur de l’hiver, lorsque des anatidés (canards, cygnes) ont été chassés de Russie par un terrible coup de froid. N’étant pas de purs migrateurs, ces oiseaux ne se sont pas dispersés suivant des couloirs précis mais en éventail. Les oiseaux migrateurs ne sont donc absolument pas responsables de la propagation du virus. Par contre, il est étonnant de constater que ni les autorités belges compétentes ni les autorités européennes n’ont jugé opportun d’exiger du gouvernement russe des informations concernant le foyer de H5N1, probablement important, se développant dans l’est de ce pays. S’il n’est pas maîtrisé, ce foyer risque fort de se développer et de se propager de diverses façons.

Santé publique ou manœuvre politico-économique ?

Sachant pertinemment bien que les risques de transmission du H5N1 par les oiseaux migrateurs types sont quasi inexistants, l’AFSCA a tout de même décidé de prendre des mesures de confinement très contraignantes. Les petits élevages vont à nouveau souffrir de cette décision et nombre d’entre eux, déjà touchés par les mesures précédentes, ne pourront survivre à cette nouvelle épreuve.

Seuls les grands élevages intérieurs, du style « en batteries », et les compagnies pharmaceutiques sortiront à nouveau vainqueur de cette crise. Il est donc logique de se poser la question suivante : tout ceci n’est-il pas simplement qu’une grande manipulation politico-économique ?

Les oiseaux sauvages menacés

Suite à la désinformation ayant entraîné récemment une véritable psychose dans notre pays vis-à-vis des oiseaux sauvages et une année climatiquement désastreuse pour la reproduction de nombreuses espèces, l’avifaune sauvage va à nouveau devoir subir de plein fouet la crainte et la folie des hommes.

Considérant les oiseaux sauvages comme une menace, de nombreuses personnes ont déjà eu des réactions graves, allant jusqu’à arracher des nids d’hirondelles sur les façades ou enlever les nichoirs posés précédemment ; d’autres, découvrant un oiseau blessé sur le bord d’un chemin, n’osent pas s’en approcher et le laissent mourir ; d’autres encore paniquent à la vue d’un canard sauvage dans leur jardin. Le secrétariat national de la LRBPO a reçu des dizaines d’appels dans ce sens lors de la migration printanière et craint que cela ne recommence cet automne.

Par sa décision excessive et son manque total de dialogue avec les associations de conservation des oiseaux, l’AFSCA fait courir un gros risque à notre avifaune sauvage. La LRBPO fera parvenir un courrier au ministre Rudy Demotte aujourd’hui même, lui demandant de revoir cette décision et d’exiger de l’AFSCA des arguments plus convaincants pour exiger un tel confinement.



Hugues FANAL
Directeur"


Sad
Jean-Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Michel



Nombre de messages : 34
Age : 56
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Enfin !   Dim 29 Oct à 16:42

communiqué de l'AFSCA

AFSCA - Influenza aviaire: fin de la période migratoire, assouplissement des mesures de confinement

L’Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire communique qu’à partir du 1er novembre 06 les mesures de confinement appliquées aux volailles de particuliers depuis le 11 septembre seront assouplies.

Ces mesures préventives avaient été prises afin de protéger les volailles belges de la forme hautement pathogène du virus H5N1 de la grippe aviaire pendant la migration automnale et avaient été décidées par l’AFSCA sur base des avis scientifiques émis par l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique.

Ils confirment que le plus grand danger de transmission aux volailles domestiques du virus de la grippe aviaire par les oiseaux sauvages en migration est actuellement éloigné. Par conséquent les mesures de protection seront assouplies à partir du 1er novembre.

Cet assouplissement implique que dans l’ensemble du pays le confinement n’est plus obligatoire pour les volailles de particuliers, toutefois il est demandé aux particuliers des zones naturelles d’abreuver et de nourrir leurs animaux à l’intérieur.

Les éleveurs de volailles professionnels qui exercent leur activité en dehors des zones naturelles sensibles peuvent laisser leurs animaux à l’extérieur sans protection particulière, mais sont toutefois tenus au confinement de leurs oiseaux dans les zones sensibles et à l’abreuvement et au nourrissage sous abri sur tout le territoire national.

Les volailles de particuliers peuvent à nouveau participer à des événements et rassemblements suivis de vente ou d’échange d’animaux. En revanche la participation de volailles de professionnels à des concours et expositions belges reste interdite.

Quant aux marchés, seuls sont autorisés ceux où les marchands sont séparés et où les animaux sont d'origine garantie, quel que soit le type de volaille ou d'oiseau. Enfin, la procédure de desserrage des volailles détenues à titre professionnel est également assouplie.
Pour renseignements complémentaires en matière de grippe aviaire en général, prière de consulter le site www.influenza.be ou téléphoner au 0800 99 777

Aviornisment vôtre
Jean-Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CLAPET ANTI -RETOUR???
» Le retour en grâce de la châtaigne
» Retour de migration
» Une vanne anti-retour en 10 minutes pour moins de dix euros
» Shadow Le retour !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aviornis International asbl :: Actualité :: Grippe Aviaire-
Sauter vers: